© Marine Richard, Claire Lamure

Marine Richard

Marine est née en 1975. Électrosensible depuis l’enfance, elle a vu sa réactivité aux champs électromagnétiques artificiels et aux produits chimiques s’aggraver brutalement en 2010, au point qu’elle a dû quitter son lieu de vie et ses activités pour se réfugier en montagne durant plusieurs années.

Seule face à elle-même, elle a puisé dans les outils auxquels elle s’était formée dans sa « vie d’avant » ainsi que dans ceux que la vie lui a proposés « après » pour explorer et dépasser l’électrosensibilité en mettant au point des exercices pratiques basés sur la circulation de l’énergie dans le corps, la méditation et la reprogrammation neurologique.

En 2011, elle a cofondé la première association française de personnes électrosensibles, Une terre pour les EHS. En parallèle, elle a œuvré à la reconnaissance juridique de l’électrosensibilité (jurisprudence 2015) et a écrit deux livres sur le sujet : Sous l’ondée (Ed. Inadvertance, 2012) et Sans mobile (Le Square éditeur, 2015).

Elle se considère aujourd’hui comme rétablie.

Elle a souhaité partager son expérience de guérison au sein d’une association afin quelle puisse profiter à d’autres. Depuis 2017, près de 200 personnes ont pu suivre un stage, un atelier individuel ou ou suivre le cours en ligne quand elles ne pouvaient pas se déplacer et apprendre des techniques d’auto-guérison efficaces. Par ailleurs, son blog reçoit un flot ininterrompu de visiteurs. Plus des 2/3 des participants aux stages ont connu une améliorations significative de leur état, voire une disparition totale des symptômes.

Elle souhaite maintenant mettre à disposition du corps médical et des pouvoirs publics les connaissances qu’elle a acquises sur le sujet ainsi que les outils qu’elle partage.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :