Marine Richard

Marine est née en 1975. Électrosensible depuis l’enfance, elle a vu sa réactivité aux champs électromagnétiques artificiels et aux produits chimiques s’aggraver brutalement en 2010, au point qu’elle a dû quitter son lieu de vie et ses activités pour se réfugier en montagne durant plusieurs années. Seule face à elle-même, elle a puisé dans les outils auxquels elle s’était formée dans sa « vie d’avant » ainsi que dans ceux que la vie lui a proposés « après » pour explorer et dépasser l’électrosensiblité en mettant au point des exercices pratiques basés sur la circulation de l’énergie dans le corps, la méditation et la reprogrammation neurologique. En 2011, elle a cofondé la première association française de personnes électrosensibles, Une terre pour les EHS. En parallèle, elle a œuvré à la reconnaissance juridique de l’électrosensibilité (jurisprudence 2015) et a écrit deux livres sur le sujet : Sous l’ondée (Ed. Inadvertance, 2012) et Sans mobile (Le Square éditeur, 2015). Elle se considère aujourd’hui comme rétablie. Elle a souhaité partager son expérience de guérison au sein d’une association afin quelle puisse profiter à d’autres. Depuis 2017, près de 200 personnes ont pu suivre un stage ou un atelier individuel avec elle et apprendre des techniques d’auto-guérison. Par ailleurs, son blog reçoit plusieurs milliers de visites par jour. Plus des 2/3 des participants aux stages ont connu une améliorations significative de leur état, voire une disparition totale des symptômes.

Depuis octobre 2018, Marine n’anime plus que 2 à 3 stages par an sur le sujet de l’électro-sensibilité. Ressentant l’urgence de participer à la reconnexion de l’humain à la nature pour soutenir les générations futures, elle se forme à l’art du mentorat et de la régénération culturelle auprès d’Ingrid Bauer et Jean-Claude Catry (Wisdom of the earth, Canada)

Antoine Laureau

Antoine se veut un homme de paix et de guérison. C’est une exigence qu’il a avec lui-même car c’est selon lui la seule façon de vivre sur cette Terre de façon pérenne et régénérante. Cette exigence avec lui-même est animée depuis le plus jeune âge par l’envie de se connaitre, de connaitre le monde autour de lui et chaque personne qu’il rencontre. Plus qu’une exigence, il sent que c’est ce qui l’anime profondément, et il prend conscience de cet engagement avec lui-même à l’âge de douze ans : se connaitre et transcender chaque tensions, peurs ou rancœur en lui. Il s’est engagé à le faire pour lui-même, pour tous ceux qu’il aime, pour les membres de sa famille, pour ses amis, pour chaque jeune ou patient qu’il accompagnera, pour les animaux et la Terre tout entière qu’il aime tant.

Cela le conduira à vivre et revivre l’abandon, la séparation, la trahison, la violence et à trouver le chemin du pardon et de l’amour par lui-même jusqu’à faire de son père un homme.

C’est un chemin d’authenticité, d’aveu et de confiance qu’il souhaite partager avec tous ceux qui veulent vivre libres.

Cela l’a conduit à rencontrer et accompagner environ 3000 personnes partout en France, dans les iles et à l’étranger, à reconnaitre les mêmes peines et les mêmes joies chez tant d’humains de cultures différentes. En tant qu’éducateur pour jeunes, masseur, kinésithérapeute, soignant énergétique, coach et mentor, ami, fils et compagnon.

Gratitude à ceux qui m’ont initié et transmis leur savoir-être et savoir-faire. Gratitude au temps et au travail sur moi-même, aux centaines d’heure de Yoga, aux centaines d’heure de méditation, aux deux ans de soin énergétique quotidien sur moi-même, au millier d’heures à travailler sur mon corps et ses tensions, au millier d’heures à être dans la nature, aux dix milliers d’heures à écouter les patients, aux dix milliers d’heures à écrire et pister en moi l’origine de ces accès de tristesse ou de violence, à me reconnaitre victime, sauveur ou bourreau. Celui là est plus difficile à reconnaitre, la violence est tellement insidieuse : ne pas respecter l’autre, ne pas se respecter, cela prend des formes si fines et si quotidiennes. Il est temps pour victimes et agresseurs de regarder la violence, de regarder la culpabilité et la honte, pour pouvoir guérir et dépasser ces schémas assez souvent répétés. Il est temps pour nous, pour la Terre et les animaux de vivre en paix et en harmonie. Comme depuis toujours et pour toujours, je me réjouis de vous rencontrer et d’avancer ensemble vers plus d’amour.

Gratitude à ceux qui nous rejoignent ici pour leur courage, et pour ce qu’ils font pour eux-mêmes, les générations passées et les générations futures.

WordPress.com.

Retour en haut ↑